Affichage des articles dont le libellé est Re430. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Re430. Afficher tous les articles

vendredi 17 juillet 2020

à Gossau et aux Grisons (Suisse) le 06 Juillet 2020 par Théo S .


Le 6 juillet je décide de tester une nouvelle fois les Twindexx Bombardier. 
J’en ai un entre Berne et Zurich et puis de Gossau jusqu’à Coire 
et ensuite sur le retour jusqu’à Zurich.

 Le roulement n’est pas fameux et la dynamique de la régulation des freinages
 laisse fortement à désirer. 
En attendant sur le quai d’une gare on entend le freins mécaniques 
qui serrent et qui lâchent plusieurs fois lors de l’arrêt. 
Ceci provoque des variations de décélération perceptibles par les voyageurs. 
Il y a donc encore de la programmation d’électronique de commande à améliorer.


A Gossau la sixième et dernière du Lausanne – Echallens – Bercher
 est entreposé sur les voies Appenzeller Bahnen
 jusqu’au moment que la date de livraison sera atteinte. 

L’usine Stadler de Bussnang est en avance sur la livraison,
 mais n’as pas de place pour le stockage.

A Coire les CFF ont toujours deux Ee 3/3 qui servent à la manœuvre 
de voitures de renfort et à leur alimentation en énergie durant leur stationnement. 

L’arrivée des rames Twindexx Bombardier a fortement réduit leur utilisation.

 Le RhB engage sa première locomotive de manœuvre bi-mode (LC et batterie)
 en remplacement du Moyse bruyant et polluant.
A Landquart une rame d’hydrocarbures vides attend son retour à Bâle.


photo ci-dessus : A Gossau il y a des centres de distributions 
de deux grandes chaines de magasins qui sont embranchés.
 Les CFF utilisent deux locomotives bi-mode (LC et diesel) pour manœuvrer les wagons.
 La Eem 923 007 CFF Cargo attend son prochain engagement.


 Rame Be 4/10 66 LEB en attente de livraison.


Ee 3/3 16383 et 16410 CFF en attente de tâches
 devenant toujours moins fréquentes.


Rame ABe 8/12 3504 RhB bi-tension en tête d’un train pour Arosa. 
Chaque extrémité de la rame est une motrice.


Rame ABe 4/16 3103 RhB pour le service de banlieue de Coire. 
Que l’extrémité avec pantographe est moteur.


Locomotive de manœuvre Geaf 2/2 20602 RhB
 devant le dépôt de locomotives à Coire.


Locomotive Ge 4/4’’ 623 décorée « Glacier Express ».


 Locomotive Ge 4/4’’’ 648 avec publicité 
pour un portail d’information.


Locomotive de manœuvre Moyse Ge 3/3 233 à Landquart.


Locomotive 187 007 Railpool
 avec une rame d’hydrocarbures vide.


Locomotive G 1700 BB Am 843 073 CFF Cargo
 avec attelage semi-automatique Scharfenberg en position relevée.
 Cet attelage sert à la manœuvre d’une petite quantité de wagons 
qui n’ont plus d’attelages classiques.

 Personnellement je n’ai encore jamais vu 
ce type d’attelage en utilisation.


Locomotive Re 430 370 CFF Cargo avec une rame de wagons porte-conteneurs
 et une citerne revenant de l’usine chimique d’Ems desservie 
entre Coire et Ems Werk par troisième rail.

Photos et légendes Théo S . 


vendredi 8 mai 2020

à Kiesen en Suisse , le Lundi 04 Mai 2020 par Théo S.(1/3)


4 mai 2020 à Kiesen en Suisse par Théo S. :


Lundi j’ai profité du beau temps pour me rendre à Kiesen.
 Ma connaissance Fritz G…. est passé en vélo et il a commencé à raconter
 des histoires de l’époque où il travaillait à la réception de véhicules aux CFF.

 La première histoire concernait une des premières courses de réception avec une Re 460 hlp. 
Pendant le parcours il a actionné l’interrupteur pour la conduite de chauffage, 
bien qu’aucun véhicule était remorqué.
 Il s’est produit une explosion et de la fumée remplissait le couloir central entre les deux cabines. 
Une fois arrêté il ont ouvert les portes et sont descendus de machine pour aérer le compartiment. Après un bon moment le premier des présents s’est rendu dans le compartiment machines et a trouvé une tôle complètement pliée qui masquait le contacteur de chauffage.
 Il a fallu demander une locomotive pour remorquer la Re 460 à Oerlikon.
 L’analyse a montré que le départ vers la conduite de chauffage n’était pas raccordée
 à celle-ci mais à la masse de la locomotive et il y a eu un court-circuit 1000 V 
avec au moins 800 A. 
Tout avait fondu et fait exploser le contacteur.

 Une autre aventure Re 460 concernait une locomotive qui se trouvait aux ateliers à Yverdon. 
La ventilation des moteurs fonctionnait en permanence à grand débit.
 Comme le personnel ne connaissait pas encore en détail les nouvelles locomotive
 ils ont téléphoné à la direction générale à Berne et Fritz s’est rendu à Yverdon.
 Là on lui présente la locomotive avec le défaut.
 Il demande s’ils ont contrôle le connecteur de la sonde température des moteurs. 
Il peut avoir le problème lors d’un remontage pas trop soigné qu’un broche
 se déplace et ne fait plus contact. 
Effectivement c’était le cas.
 Il ne leur a pas dit qu’il avait eu le même problème lors d’une réception de machine à Oerlikon et qu’ABB avait cherché une demi-journée. 
A Winterthur il y avait un ingénieur qui réceptionnait les Re 4/4’’.
 Il était très pointilleux et exigé que des vis apparentes avaient les têtes tous orientées du même sens, même si elle étaient vissées dans du fer. 
Pour arriver à ce résultat SLM avait un stock de rondelles allant d’une épaisseur de 1/8 à 7/8 de l’épaisseur normale. 
De cette manière on compensait l’orientation. 
Je ne pense pas que les ateliers CFF s’amusaient à orienter les vis de cette manière lors des révisions.

 Le même ingénieur était aussi en charge de la réception des tracteurs Tm’’’ construit chez RACO à Regensdorf. Le directeur de l’époque était Monsieur Pfarrer (curé). 
Le responsable de la technique Monsieur Bischof (évêque) 
et le responsable du département ferroviaire Monsieur Papst (pape).
 La’hiérarchie était donc inversée.
 L’ingénieur en question est partie au Pérou pour ouvrir une école 
pour formation technique et c’est Fritz qui a repris la réception des châssis avant le montage. 
Ce véhicules à deux essieux repose par l’intermédiaire de ressort en gommes type « Clouth » sur les boîtes d’essieu. 
On avait demandé à RACO d’égaliser les points de fixation au 1/10 de millimètre
 une fois le châssis terminé. Ce travail devait se faire manuellement. Fritz trouvait ceci complètement inutile et a défini une tolérance d’environ deux millimètres avant devoir faire une intervention. 
Un problème similaire se présentait avec les chaudrons des RABe 514 du RER zurichois construits par Siemens à Prague.
 Une fois assemblé le chaudron était mesuré et ensuite avec un programme informatique on déterminait la position idéale pour ne pas empiéter le gabarit des obstacles. 
On posait donc des petites tôles sur les traverses danseuses pour orienter la caisse d’une manière optimale. Fritz n’a pas accepté ceci, car en atelier ces tôles se perdent
 et la caisse peut empiéter après révision le gabarit. Il a donc exigé qu’il soit soudées. Ceci m’a permis de faire passer le temps jusqu’au premier passage de train marchandises international.!!!



 Double traction d’ETR 610 CFF sur une Bâle – Brigue comportant les RABe 503 021 et RABe 503 015.


La Re 420 256 CFF Cargo en tête d’un Thoune – Bienne triage.


ETR 610 CFF sur un Brigue – Bâle. 
La RABe 503 022 est décorée aux couleurs allemandes, suisses et italiennes.
 Actuellement il n’y a pas de liaisons directes Milan – Francfort avec ETR 610.


Transfert de matériel vide entre les ateliers de Spiez et Berne. 
La rame comporte la motrice RBDe 565 741 BLS
 une voiture « Jumbo » à plancher bas, une voiture classique 
et la pilote ABt 80-35 981.


 La Re 460 022 CFF avec un Romanshorn – Zurich – Berne – Brigue.


Transfert de la longue NINA 023 BLS vers les ateliers de Spiez.


 La Re 460 030 CFF avec un Brigue – Romanshorn.


La Re 430 368 CFF Cargo achemine trois wagons de ciments
 vers la centrale à béton de Rubigen. 
Les wagons viennent de Reuchenette-Péry 
et transitent par Bienne triage et Thoune. 
A gauche on reconnaît bien la montagne « Jungfrau ».

à suivre , encore 2 mises à jour !!

photos et légendes Théo S .

dimanche 29 mars 2020

à Soleure en Suisse avec Théo S.


Le 19 mars 2020 à Soleure en Suisse :


 Rame Flirt RABe 523 045 sur un Bienne – Olten.


 Les Re 421 375 et Re 421 390 CFF Cargo
avec un Cornaux – Rothenburg avec des hydrocarbures.


La Re 420 298 CFF Cargo avec un Chavornay – Gossau.


La Re 456 111 Müller avec les quatre trucs transporteurs
 qui ont acheminé la rame à voie métrique LEB
 sur son retour à Bussnang.


Le Tm 232 118 Sersa a été racheté à CFF Cargo
 et repeint en blanc et orange.


 La Re 430 367 sur un Lausanne triage – Bâle triage.


La rame RABe 526 283 Thurbo, une succursale CFF
 sur un Soleure – Moutier.


 La Am 843 CFF Cargo assure une desserte locale.


Ces deux locomotives à voie étroite Ge 4/4 111 et 112 datent de 1927/1928 
et ont été construites par AEG pour la desserte marchandises
 sur la ligne Haspe-Voerde-Breckerfeld près de Hagen en Allemagne.

 La première, portant le n° 1 a été reprise en 1955 et modernisée jusqu’en 1957.
 Elle portera dans une première phase le numéro 61 et recevra en 1975 le n° 111. 

La locomotive n° 3 est reprise en 1966 et deviendra en 1967 
La Ge 4/4 62 du VBW et elle deviendra en 1975 la Ge 4/4 112.
 Après avoir abandonné le trafic marchandises elles servaient au déneigement 
et étaient équipées de socs.

 Depuis 2018/2019 elles sont garées à Soleure,
 car il y a des intérêts pour les reprendre par des chemins de fer touristiques.


Les deux mandarines Be 4/12 56 et 56 ne sont plus utilisées 
et attendent également un repreneur. 
La dernière course avec ce type de matériel construit en 21 unités s’est fait fin 2019.
 Longtemps elles étaient la base du service de banlieue à Berne 
desservant les lignes vers Unterzollikofen, Jegenstorf et Worb.

Photos et Légendes Théo S.


mercredi 25 mars 2020

Suisse : à Däniken et Bâle le 19 mars 2020 (3/3 )



3 éme et dernière Partie des photos de Théo S:

RAPPEL :  à Däniken et Bâle le 19 mars 2020 :

C’est le dernier jour en Suisse avec un horaire normal. 

A partir du 20 mars les trains rouleront mois fréquemment 
et plus aucun train international circulera.
 Il ne dépasseront plus les gares frontières. 
Le trafic marchandises ne subit pour le moment pas d’adaptation,
 mais beaucoup de trains sont plus courts. 
En trafic international il n’y a pour le moment pas de restrictions.
 Le personnel de conduite ne quitte plus la locomotive pour éviter des contacts 
avec le personnel de manœuvre local.

Ensuite je suis rendu à Bâle pour voir comment fonctionnait
 le trafic marchandises international. 

Les trains circulaient, pas toujours à l’heure, mais pratiquement sans suppression.



Ci-dessus :  La Re 430 356 avec un train d’automobiles. 
C’est la seule Re 4/4’’’ qui a reçue la nouvelle livrée CFF Cargo.





 La 146 236 DB Regio sur un Bâle – Offenburg.


  La 185 130 DB Cargo avec une rame principalement de produits sidérurgiques.
 La moitié des wagons sont des six essieux.


 La Re 475 410 BLS Cargo avec une rame « van Dijk ».


 La 186 109 RailPool, louée par BLS Cargo, 
avec une rame « Jan de Rijk » et « Wetron ».


 La 101 065 DB Fernverkehr sur un Hambourg – Zurich.
 A partir de demain (le 20 Mars) cette rame ne circulera plus sur tout le trajet.


 La 186 296 RailPool, louée par Lineas.


 La 193 470 LokRoll, louée par SBB Cargo International, 
revient de Weil am Rhein avec un rame de wagons neufs
 à quatre et six essieux pour HUPAC, 
tous construits à Arad en Roumanie.


 Rame Talent 644 060 DB Regio.



 Re 465 015 et Re 465 010 BLS 
avec une rame « MOVE » et « Ewals ».



photos et légendes Théo S. 

lundi 23 mars 2020

Suisse : à Däniken et Bâle le 19 mars 2020 (2/3 )


2 éme Partie des Photos de Théo S . à Däniken ( Suisse) :
la 1 ére Partie a été publiée hier Dimanche !!!


RAPPEL :  à Däniken et Bâle le 19 mars 2020 :

C’est le dernier jour en Suisse avec un horaire normal. 

A partir du 20 mars les trains rouleront mois fréquemment 
et plus aucun train international circulera.
 Il ne dépasseront plus les gares frontières. 
Le trafic marchandises ne subit pour le moment pas d’adaptation,
 mais beaucoup de trains sont plus courts. 
En trafic international il n’y a pour le moment pas de restrictions.
 Le personnel de conduite ne quitte plus la locomotive pour éviter des contacts 
avec le personnel de manœuvre local.
Aujourd’hui j’ai commencé à Däniken, à l’est d’Olten.
 Entre cette gare et Aarau la ligne est encore à double voie 
et devrait passer à quatre voies au changement d’horaire de décembre 2020.
 En une heure et trois minutes il y a eu neuf trains marchandises
 dans le sens est – ouest qui ont été enfilés entre les dix circulations voyageurs.
 Je suis allé principalement pour prendre en photo la Re 456 111 bleue
 qui avait été commandée par les Vereinigte Huttwil-Bahnen
 et mises en service en 1988.
Ensuite je suis rendu à Bâle pour voir comment fonctionnait
 le trafic marchandises international. 

Les trains circulaient, pas toujours à l’heure, mais pratiquement sans suppression.


Ci-dessus :  Re 420 173 CFF Cargo 
avec un train poste Mülligen – Härkingen.


La Re 421 374 CFF Cargo est apte à circuler en Allemagne.


 La Re 420 253 CFF Cargo.


La Re 620 011 CFF Cargo.


La Re 420 301 CFF Voyageurs avec un Zurich – Bâle.


La Re 420 252 CFF Cargo avec une rame réversible
 d’inspection infrastructure « Sperry ».


La Re 420 233 CFF Cargo.


Rame Domino RBDe 560 279 sur un Rotkreuz – Langenthal.


La Re 420 294 CFF Cargo décorée en 2019
 pour les 100 ans du cirque national Knie 
qui se déplace principalement en train.


La Re 456 111 appartenant à la maison de génie ferroviaire Müller.
 Elle sert à la traction de leur train restaurant 
mais aussi de trains spéciaux.......


........La nouvelle rame voie métrique Be 4/8 64 
du Lausanne – Echallens – Bercher est acheminée par train à Renens
 et de là par camion jusqu’au dépôt d’Echallens.


Rame Twindexx RABe 502 215 sur un Bâle – Coire. 
Les problèmes de mise en service conduisent à l’engagement
 de Re 420 entre Zurich et Bâle avec des voitures classiques.


La Re 430 354 CFF Cargo avec des wagons basculant
 sur une Rotkreuz – Gettnau.

à suivre , les photos à Bâle !!!

Photos et Légendes Théo S.